La fin du monde, une rétrospective
                                                                            

Cannes, enfin!

Ça y est, c’est l’ouverture pour le complexe spectaculo-industriel du 68ème complément à paillettes du dispositif maximisateur du capitalisme de connivence.

D’ailleurs, la preuve, ça commence par « Mad Max » et « Les anarchistes ». L’écran de fumée n’a bien sûr pas été oublié, on a affaire à des pros.

Je ne sais pas vous, mais moi je suis super excité.