La fin du monde, une rétrospective
                                                                            

La chaîne européenne de l’obéissance servile?

Eh ben Arte, qu’est-ce que c’est que ce film sur Confucius? Qu’est-ce qui s’est passé, les amis?… On dérape?

Est-ce que vous êtes seulement conscients de ce que vous venez de commettre? Dépenser de l’argent public européen pour apporter de l’eau au moulin de l’historiographie officielle d’une dictature fasciste. Vous savez que l’histoire comporte de temps en temps deux trois enjeux idéologiques, n’est-ce pas? Particulièrement dans une dictature. Particulièrement si le sujet d’étude est LA pierre angulaire de la nouvelle doctrine du parti unique National-Maoïste? Je ne vous apprends rien, j’espère? J’espère!

Donc vous coproduisez une apologie du “confucianisme” (ou ce que l’on veut bien en entendre, même si l’original n’est déjà pas glorieux) avec la chaîne officielle de la dictature en question. Bravo. Félicitations.

Par ailleurs, Arte, si vous pouviez au moins, lorsque vous doublez un film sur la Chine, trouver une équipe capable de prononcer les noms à peu près correctement. Pas parfaitement, hein, juste un peu correctement. Non Sim Atchan n’est pas un ancêtre enrhumé de Sim. C’est l’historien Sima Qian dont vous parlez, je suppose. Mais j’avoue que si l’on prend en compte toute l’ampleur dégueulasse de ce que vous venez de faire, c’est vraiment un détail. Et en même temps, il est peut-être révélateur de l’application minutieuse avec laquelle vous suivez des sujets aussi sensibles, lorsqu’il s’agit de peuples opprimés loin d’Issy-les-Moulineaux, par un gouvernement qui fait miroiter à tous son bel argent.

Même l’image choisie pour illustrer la page du film lorsqu’on la partage en dit long. Un peu avec des gros sabots, certes, mais quelle efficacité. Le miracle économique chinois grâce à l’obéissance servile.

Je n’ai pas vérifié, vous n’avez pas par hasard fait une soirée spéciale avec en deuxième partie “Hero“ de Zhang Yimou? Parce que tant qu’à faire, vous auriez pu dans la même soirée justifier le massacre de Tiananmen.

Je vais vomir.

Vive la République Populaire de Chine.

Confucius