La fin du monde, une rétrospective
                                                                            

Lucky Luke, la fabrique du western européen

Avant sa diffusion à l’antenne le dimanche 18 décembre à 17h30 sur Arte, mon documentaire sur Lucky Luke sera en ligne dès le dimanche 11 décembre à partir de 16h, et le restera jusqu’à Noël.

Avec ce sens aigu du timing qui me caractérise, j’ai fait un film sur le rêve américain. C’est toujours une histoire de bruit de bottes, remarquez: il y a juste un peu moins d’éperons mais toujours autant de malfrats.

Les westerns tournent presque toujours autour de la même question, qui peut se résumer par la célèbre phrase de Benjamin Franklin: « Ceux qui sont prêts à sacrifier des libertés essentielles pour leur sécurité ne méritent ni liberté ni sécurité ». Il me semble que cet équilibre à trouver entre liberté et sécurité est à la base de toute société humaine. Mais sur la Frontière de l’ouest, on pose la question de manière brutale, puisqu’on la pose sur une page vierge. Et par conséquent, on la pose aussi de manière plus franche. On veut gambader dans la prairie, mais est-ce que l’on veut des barbelés autour de chez soi? Et je crois que Lucky Luke aussi, même avec son prisme plus européen, tourne toujours autour de cette question. C’est certainement vrai des albums écrits par le scénariste de son âge d’or, René Goscinny, dont la famille avait fui les persécutions en Europe pour le Nouveau Monde. Donc on repart de zéro, on est enfin libres, on crée une ville de toutes pièces mais, par contre, on voudrait qu’on nous protège des Dalton. On veut bien dire « Je suis en terrasse » du saloon, mais on préférerait ne pas s’y faire descendre par des bandits.

Lucky Luke lui-même veut toujours rétablir l’ordre, mais sans que cela n’empiète jamais sur sa liberté. Du coup il fuit lâchement en chantant à la fin de chaque album, sans résoudre cette contradiction. C’est peut-être aussi pour cela que Lucky Luke est un personnage aussi abstrait, sans passé, sans histoire, sans traits physiques bien définis. Peut-être qu’il n’est que l’enveloppe où s’incarne cette question fondamentale dans la construction d’une société démocratique.


fabrique affiche