La fin du monde, une rétrospective
                                                                            

Mes pronostics millénaristes pour le premier tour

On parle toujours du flegme britannique, ce comportement admirable qu’ont nos amis anglais lorsqu’une bombe leur pète à la gueule ou autre moment qui, dans tout autre pays, provoque – enfin c’est que cela semble signifier même si je ne suis pas certain que ce soit scientifiquement prouvé – hystérie collective, terreur et lâcheté. Mais admettons.

Pour autant, je pense qu’après cette semaine (si après cette semaine existe) il faudra un jour reconnaître, même à contrecœur, l’incroyable flegme français. Ce comportement admirable que nous avons lorsque la troisième guerre mondiale cherche à se conclure de manière plutôt définitive et que, faisant preuve d’un extrême courage, nous restons parfaitement calmes et continuons à nous passionner pour les costumes de François Fillon et les hologrammes de Mélenchon.

Vive la France.

Les perdants survivants pourront toujours dire que la Corée du nord a manipulé les élections, ça changera de la Russie.