La fin du monde, une rétrospective
                                                                            

On a le public qu’on mérite

En février, j’avais fait un post intitulé « Comment se radicaliser sur Internet et finir en prison (pour les nuls) ». Il est utile de préciser à ce stade que, contrairement à ce que le titre pouvait laisser penser, il ne s’agissait PAS d’un véritable manuel pratique de radicalisation.

Bref, depuis le mois de novembre, tout à coup, cet article ressurgit en haut de mes stats, comme point d’entrée sur mon blog pour des gens ayant recherché sur Google: « comment se radicaliser » ou « comment se radicaliser sur Internet », qui deviennent les deux recherches les plus fréquentes menant ici. Ils ne restent que quelques secondes: de toute évidence, l’article ne correspond pas vraiment à leurs attentes.

Déjà que j’avais des zoophiles qui visitaient mon site depuis que j’ai fait le mini-doc « Sexe, drogue et Pif le chien » pour Arte, maintenant j’ai des djihadistes. Je vais peut-être revoir de fond en comble ma ligne éditoriale pour m’adapter à mon public.

zoodjihad