La fin du monde, une rétrospective
                                                                            

« Politiquement incorrect »

Tiens, l’autre jour, on m’a encore dit que j’étais « politiquement incorrect ». Ça m’arrive assez souvent. Je sais bien que de nos jours ce qualificatif est généralement considéré comme un compliment mais, en ce qui me concerne, je le prends comme une insulte.

Etre politiquement incorrect, c’est dire des choses ignobles en demandant aux gens que ça blesse de se détendre.

Etre politiquement incorrect, à mon sens, c’est une anesthésie du cœur qui permet de n’en avoir tellement rien à foutre que des gens meurent sur des plages en essayant de gagner l’Europe, qu’on peut même en faire des blagues.

Etre politiquement incorrect, à mon sens, CE N’EST PAS faire un commentaire SUR l’anesthésie du cœur qui permet de n’en avoir rien à foutre que des gens meurent sur des plages en essayant de gagner l’Europe, quand bien même le procédé employé pour le montrer est l’absurde.

Je ne pense pas être politiquement incorrect, je pense même être souvent très moraliste, donc plutôt chiant, et un poil psycho-rigide. C’est-à-dire très précisément les trois aspects qui constituent, il me semble, l’inverse de ce que les gens entendent par « politiquement incorrect ». Cela dit ce n’est pas très grave parce qu’il y a justement une confusion totale entre ce qu’est cette notion et ce qu’on entend par cette notion. Le politiquement incorrect, est (et n’est QUE) une entreprise couronnée de succès de la part de la droite pour faire passer des idées réactionnaires pour une attitude cool et moderne. Afin de semer une confusion suffisante dans les esprits pour que, de manière totalement contradictoire, la notion de progrès se retrouve dans le camp réactionnaire. Etre pour le politiquement incorrect, ou en avoir assez du politiquement correct « devenu fou », c’est très exactement la même chose que de vouloir revenir sur les acquis sociaux « pour ne pas rester dans le passé » (car ce n’est plus possible, vous avez bien compris?) ou plus généralement de qualifier, par le même procédé d’inversion en miroir, le camp du progrès d’ « archaïque ».

C’est aussi vouloir à nouveau pouvoir traiter « chez nous » les Noirs de Négros si on en a envie.

Mais Stewart Lee le dit beaucoup mieux que moi.

 

Stewart Lee invité à Heresey, BBC Radio 4, 16 mai 2007.