Vous ne savez plus quelle histoire raconter à vos enfants égocentriques pour qu’ils arrêtent de vous emmerder ? J’ai la solution.

Conte pour petits confinés

Il était une fois une petite fille, qui portait un chaperon rouge que lui avait tricoté sa mère-grand, et que par facilité, métonymie et/ou manque de créativité, on appelait le petit chaperon rouge. Mais peu importe, par ces temps troublés, puisque confinée chez elle, elle ne le portait jamais.

Un jour sa mère lui dit : « Va voir comment se porte ta mère-grand, car on m’a dit qu’elle était malade, porte-lui une galette et ce petit pot de beurre.

— Maman tu as vrillé, répondit le petit chaperon rouge, ma mère-grand a plus de quatre-vingts ans, et je suis certainement porteuse asymptomatique. Restons confinées, et commandons-lui plutôt un burger par Uber Eats. »

Le loup, qui avait travaillé jadis comme ingénieur réseaux pour Cambridge Analytica, intercepta la commande du petit chaperon rouge. Il remplit à la hâte son attestation, et ne mit pas longtemps à arriver à la maison de mère-grand. Il frappa à la porte.

« Qui est là ?

— C’est Uber Eats. »

La bonne mère-grand, qui était dans son lit, lui cria : « Tirez la chevillette, la bobinette cherra. Et servez-vous de mon gel hydroalcoolique autant qu’il vous plaira. »

Le loup tira la chevillette, et la porte s’ouvrit. Même avec sa vue défaillante, la mère-grand vit bien que ce n’était pas un livreur Uber Eats mais un loup. Elle se dit : « Ça va, tant que c’est pas un pangolin. » Le loup se jeta alors sur elle, et la dévora en un rien de temps, car il y avait plus de trois jours qu’il n’avait pas mangé. Il ferma ensuite la porte, et s’alla coucher dans le lit de mère-grand, en attendant le livreur Uber Eats, qui quelque temps après vint frapper à la porte.

« Qui est là ? »

Le livreur répondit :

« C’est Uber Eats. Le petit chaperon rouge vous fait livrer un repas.

— Tire la chevillette, la bobinette cherra. »

Le loup, le voyant entrer, lui dit en se cachant sous la couverture :

« Pose le sac sur la huche, et viens te coucher avec moi.

— Ecoutez, dit le livreur, j’adorerais, car votre grosse voix est incroyablement érotique, mais j’ai plein d’autres commandes à livrer, à 10 centimes de l’heure. Je pose votre burger et je file. Bon appétit, et bonne soirée. »

Le livreur ressortit, et le loup était fort dépité. Ses grands bras, ses grandes jambes, ses grandes oreilles, ses grands yeux et ses grandes dents n’avaient su séduire, or il était encore affamé.

Il entendit soudain un grand fracas au dehors, car le vélo du livreur épuisé, qui trimait pendant que les autres étaient tranquillement confinés, venait de heurter une ambulance transportant en urgence un malade du Covid-19. Il fut laissé pour mort, le corps déchiqueté sur la chaussée.

Ce qui permit finalement au méchant loup de le manger, en piteux état mais presque frais.

Le petit chaperon rouge, sans nouvelles de mère-grand, tenta un FaceTime mais sans succès.

Puis elle mit une mauvaise note au livreur sur l’appli, fâchée.